Ajouter un Total cumulé (Runing Totals) aux rapport SSRS

Posté par wissemhabboub le 26 avril 2008

Pour ajouter un total cumulé (RunningTotal) à un rapport reporting services, il suffit d’utiliser l’expression suivante :

 

RunningValue(,Opérateur d’agrégat(sum,Avg,…), )

Groupname est facultatif il sert à initialiser le total à chaque fois que les valeurs dans le groupe change.

exemple:

 Ajouter un Total cumulé (Runing Totals) aux rapport SSRS dans Reporting Services runningvalue2

S upposant un rapport des ventes par mois et par année et on veut calculer le le montant cumulé des ventes par année (Year to date YTD),

le rapport regroupe les données par année (le groupe créer est appellé AnneeGroupe).

RunningValue(Fields!Amount.value,SUM, »TBL_MONTH_YEARGroup »)

Publié dans Reporting Services | 5 Commentaires »

Upgrade SQL server Edition (changement d’Edition SQL server)

Posté par wissemhabboub le 19 avril 2008

Pour changer d’une edition SQL server à une autre (exemple : de standard vers entreprise) il vous faut seulement lancer l’installable de votre nouvelle édition avec l’editeur de commande en utilisant la ligne de commande suivante:

\setup.exe SKUUPGRADE=1

pour plus de détail : http://msdn2.microsoft.com/en-us/library/ms144259.aspx#skuupgrade

Attention : edition upgrade supprime tous les services packs donc vous devez installer le dernier service pack aprés l’installation

Publié dans Analysis Services, Integration Services, Reporting Services | Pas de Commentaire »

Pro-active caching version francaise : libellés des paramètres ambigues

Posté par wissemhabboub le 16 avril 2008

Certainement les personnes ayant utiliser pro active caching de la version francaise de SQL server 2005 ont remarqué que 3 paramètres de pro active caching ont le même nom   »latence », c’est bizard n’est ce pas!!!!?????Pro-active caching version francaise : libellés des paramètres ambigues dans Analysis Services.

ca apparait comme suit :

capturer dans Analysis Services 

 paramètres du cache:

   mettre à jour le cache en cas de modification de données :

        intervale de latence : normalement soit doit être « intervalle de silence »

        intervale de latence : (encore une fois) celui normalement il doit être « Si pas de silence Notifier aprés » :

Supprimer le cahce obsolète:

       latence : cette fois ci elle est la bonne

Explications:

Intervalle de silence =x secondes: est le temps que le serveur attend avant de considérer que les modifications de la base source sont terminées, il est utilisée afin d’éviter de notifier le serveur à chaque fois qu’il y a une modification unitaire surtout quand il s’agit des traitements en batch sur la base source.

donc le serveur attent x secondes aprés la dernière modification avant de notifier qu’un changement est effectué.

 

Si pas de silence Notifier aprés = y minutes : si pas de silence au bout de y minutes lancer la notification

 

latence = z secondes : elle représente l’intervalle d’expiration de l’ancien cahce. si le nouveau cache n’est pas prêt au bout de z secondes alors l’ancien cache est expiré et les requêtes utilisateur sont satisfaites à partir de la source.  

http://msdn.microsoft.com/fr-fr/library/ms174769.aspx

Publié dans Analysis Services | Pas de Commentaire »

Securité dynamique dans une base OLAP SSAS (Roles dynamique SSAS)

Posté par wissemhabboub le 16 avril 2008

La sécurité SSAS se base sur la définition des rôles qui permettent d’attribuer des permissions pour les memebres des dimensions  et les cellules des cubes. les utilisateurs  windwos peuvent être ajoutés aux comme membres d’un rôle.

SSAS offre la possibilité de définir les droits d’accès aux membres d’une  dimension données/cellules de cube soit en utilisant la configuration basic en séléctionnant manuelement les membres autorisés pour un rôle données ou bien en écrivant une expression mdx pour filtrer les membres pour un rôle donnée.

Ce que je vient de dire jusque la représente le cas classique de définition de sécurité pour une base olap SSAS.

Dans la réalité, on peut faire face à des situations plus comliquées ou les permissions ne sont pas statique et varient dans le temps,

par exemple : l’affectation des comptes clients aux commerciaux ou aux agents d’une banque varient dans le temps et elle est stockée dans une source opérationnelle. Comment peut on faire pour créer un cube permettant aux commerciaux/agents de réaliser des analyses et que chaque agent voit ces comptes clients seulement?

Donc nous avons une dimension « Compte », une dimension « Agent » et d’autres dimensions et cubes métier.

L’une des solutions est de charger les données d’affectation compte –> agent dans un groupe de mesure  »CompteAgent » en utilisant l’ETL

l’objectif est de définir les permissions de la dimension « compte » afin que le role x voit les comptes  qui lui sont affecté seulement. on peut réaliser ca en utilisant l’expression MDX suivante :

Exists( [Compte].[Compte].members, StrToMember(**[Agent].[Login ID].&[**+Username+**]**), **CompteAgent**)

**= double quote

Explication:

la fonction Exists retourne un ensemble (set) de membre de la dimension [Compte] par rapport au [log id] du membre « Username » ,qui est une fonction qui retourne l’utilisateur en cours, de la dimension [Agent] à travers le groupe de mesure « CompteAgent ». La fonction StrToMember transforme une chaine de caractère en expression de membre.

cette expression MDX agit dynamiquement selon le username actuel en recupérant les compte affecté au username selon le groupe de mesure CompteAgent.

Publié dans Analysis Services | 6 Commentaires »

Partionnement des Cubes (Partitions SSAS)

Posté par wissemhabboub le 6 avril 2008

Partitions SSAS:

Une partition représente une partie des données d’un groupe de mesure (table de fait) selon un critère données. le cas le plus utilisé est de partitionner les tables de faits en utilisant le temps. on créer des partitions

Comment peut on créer une partition?

Partionnement  

Quel est l’interêts?

les partitionement permet d’améliorer les performances et l’administration des cubes OLAP:

le partitionnement permet de :

- Stocker chaque partition sur un disque à part ou même sur un autre serveur.

- Définir le mode de stockage de chaque partition à part (MOLAP, ROLAP, HOLAP).

- Traiter (processing) de chaque partion à part (on peut même décider qu’une partition donnée soit traité par un autre serveur SSAS).

- Concevoir les agrégats de chaque partition à part (avoir des stratégie différentes pour chaque partition).

Exemple:

pour un groupe de mesure sur les ventes (pour 2005, 2006, 2007,2008) ; on peut partitionner selon la dimension temps en créant par exemple 4 partitions pour chaque année.

Partition pour 2005 : une partition rarement consulté donc je peut décider par exemple de la stocker en ROLAP pour gagner en espace.

Partition 2006: idem

Partition 2007: HOLAP

Partition 2008 (année en cours): MOLAP – avec Pro active caching par exemple.

le faite de partionner permettra d’avoir un accés plus rapide au données du cube (si je recherche des données sur l’année en cours , ce qui représente la majarité des requettes utilisateurs, la recherche se fera uniquement sur les données de l’année en cours) d’une part et améliore les performances des traitement et offre plus de maniabilité pour la gestion et l’administartion des cubes d’autre part.

Publié dans Analysis Services | 2 Commentaires »

 

Mémoire Professionnel : L'a... |
nxtisi |
Cours informatique PC |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Affichage exterieur
| club informatique Gessien
| Les Hackers de Sherwood !*!*!